ShinysHunters

Forum des chasseurs de shinies (SH). Bienvenue !
 
AccueilAccueil  Site SH  Discord  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube

Aller en bas 
AuteurMessage
Titania
Chercheur de Shinies
Chercheur de Shinies
Titania

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 10/08/2006
Localisation : ... \o/
Nombre de Shinies : 5 par hasard, 3 par reset, 1 event, et beaucoup par échanges.

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyJeu 22 Mai 2008 - 19:31

Bon, bah, voila! Une fic que Nine' et moi avons créer... ou plutôt, le premier chapitre ^^"
On préférerais avoir vos impressions, ce qui pourrait être améliorer, ou enlever, avant de continuer a taper comme des folles =)

Mais bon, avant de poster le chapitre 1, commençons par présenter les perso de ce chapitre =)

Nom: Neige
Race: Loup
Sexe: Feminin
Age: 14ans
Images: By Nine'
By Tita (photo dsl)

Nom: WolfRed, alias Red
Race: Loup
Sexe: Feminin
Age: 16ans
Images: By Tita (photo dsl, colo a l'arrache, et pris en biais, donc, ça a l'air floues par moment, ou des parties sont allongées TT___TT)
By Nine'

Nom: Ankh
Race: Loup
Sexe: Masculin
Age: 15ans
Images: By Nine'
By Tita

Nom: Elerneim ou Erleneim, alias Sage Lynx
Race: Lynx
Sexe: Masculin
Age: 60ans et des brouettes =p
Images: By Tita (photo dsl, brouillon)
By Nine'
Revenir en haut Aller en bas
Titania
Chercheur de Shinies
Chercheur de Shinies
Titania

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 10/08/2006
Localisation : ... \o/
Nombre de Shinies : 5 par hasard, 3 par reset, 1 event, et beaucoup par échanges.

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyJeu 22 Mai 2008 - 19:32

Les Lamentations de l'Aube

Chapitre 1 Prélude


Les éclairs grondants zébraient le ciel anthracite dans une lueur céleste et faisaient tomber un voile de lumière dans la vaste plaine, recouvrant les ténèbres et la nuit.
Traversant l'épaisse brume qui se déployait dans la fôret, écrasant de leurs puissantes pattes la terre fertile et humide, deux ombres couraient parmi les vents violents de la grande vallée. Puis, tandis que la pluie tombait dans un vacarme assourdissant, elles pénétrèrent dans une large faille qui lézardait la sombre falaise, éclairée par un simple éclair.
-Où étiez-vous passées ? résonna une mélodieuse voix, qui semblait venir du fond de la caverne.
-Promenade nocturne... répondit l'une des ombres, dans un ton peu complaisant.
Dans un soupir lâche, un magnifique loup, a la robe brun doré, s’avança vers elles.
-Toujours d'aussi bon poil, Red, lança-t-il d'un ton ironique.
L'ombre grogna, puis, éclairée par un nouvel éclair, elle laissa place à une somptueuse louve noire.
-Arrêtez de vous battre!
Cette voix plus douce et plus sereine, appartenait a l'autre ombre, s'annonçant être une autre canidé, au pelage voluptueux, d'ivoire et d'or. A son tour, elle rejoignit son amie sombre, qui s'était installée sur un haut rocher.
-Vous auriez au moins pu rapporter de quoi manger... se plaignit le loup, dont les pattes se striaient comme un tigre a l'avant, et se tachetaient comme un léopard a l'arrière.
-Eh bien, va chasser, Ankh! Neige et moi, nous ne te retenons pas.
La louve noire posa sa tête sur ses pattes, un petit rictus satisfait envers le canidé. Abaissant ses oreilles aux pointes noires, Ankh tourna les talons, puis, d'un pas hésitant, il sortit, sous la pluie battante. D'un bond, la louve blanche descendit de son rocher, inquiète.
-Red... On devrait l'accompagner... Sage Lynx m'as dit que les chasseurs rôdaient...
Dans un soupir agacé, la canidé noire au bout de queue blanc se leva, puis, accompagnée de son amie, elle partit à la recherche du noble loup. Le tonnerre grondait, et la foudre s'abattait sur la plaine, dans un faisceau d'or, de cyan et de pourpre, tandis que les deux louves revenaient sur leurs pas, en direction de la forêt. Appelant leur compagnon parmi le vacarme de la pluie sur les feuilles des arbres, grimpant sur les rochers et falaises à sa recherche, Red et Neige décidèrent finalement d'abandonner sa poursuite.
-Pendant que l'on est là, profitons en pour manger, proposa la louve noire, qui se léchait d'avance les babines.
-Ankh est partit seul alors que l'Homme rode, et toi, tu ne pense qu'a manger?! grogna l'animal blanc.
Ses propos firent taire la faim qui étreignait le ventre de Red.
Les gouttes d'eau continuaient leur folle course contre le sol, s'écrasant dans un feu d'artifice minuscule, tandis que l'orage semblait se calmer. Bientôt, seul le bruit de la pluie se faisait entendre, dans un vacarme presque symphonique.
La louve noire, presque invisible parmi la nuit, scruta le paysage, dont le soleil dardait ses premiers rayons, parmi les sombres nuages. Les couleurs ternes du ciel se revolèrent en des couleurs plus fraîches et gaies, de rose, de violet, de rouge et de orange, dans un dégradé magnifique. La pluie cessa finalement, tandis que les deux louves reprirent leur marche parmi les flaques d'eau. Les dernières gouttelettes encore présentes sur les feuilles, perlaient, puis, s'écrasaient au sol, tandis que la forêt s'éveillait. Bientôt, le chant des quelques oiseaux s'imprégna dans les bois, tandis que les plus petits animaux sortant de leur cachette, guettaient par d'autres prédateurs, s'ébrouaient avant de parcourir leur territoire a la recherche de nourriture... A moins que ce ne soit eux. C'était un des meilleurs moments pour la chasse, et, mitraillées par leur ventre, les deux louves finirent par se laisser tenter par une succulente proie.
Tapis parmi les buissons encore mouillés, les canidées attendaient patiemment qu'un lapin, sanglier ou autres mammifères passerait par là. Neige était à coté d'un grand chêne centenaire, tandis que Red était en face d'elle, plus en hauteur, sur une petite falaise.
Les chants d'oiseaux, et cris d'autres animaux se faisaient si lassants, que bientôt, seul les bruits de pas et le vent pénétraient les oreilles des deux prédateurs. Le soleil, a moitié caché par un creux de montagne, daignait à se montrer, laissant le froid de la nuit continuait à régner. Impassibles, les deux louves attendirent, prêtes à bondir, lorsqu'une magnifique biche décida de se montrer. Sans plus attendre, Red lança l'offensive, bondissant sur l'ongulé, mais le loupant de peu, qui, surpris, cabra, avant d'entamer une course pour sa survie. Neige fit alors son entrée, lui barrant la route, tandis que son amie l'agrippa aux pattes arrière, lui mordant la chair. L'animal avait beau cabrer, donner des coups, la puissante louve noire ne la lâcherait pas. La femelle blanche la mordit à son tour, au niveau de l'échine, avant de tenter la gorge, sans succès. La biche tentait tant bien que mal de survivre, donnant de puissants coups de sabots, en chance de les toucher, en poussant des cris aigues pour déstabiliser ses assaillantes, mais, fatiguée de se battre en vain, ruisselante de sang, et tiraillée par ses blessures, le noble animal se coucha finalement, tandis que les deux louves la lâchèrent, gagnant cette chasse. Exténuée, mais, sans blessures, Red et Neige examinèrent cette étrange biche. D'un pelage doré comme le soleil de l'aube, avec des bandes aux couleurs de la nuit sur le cou, des yeux ouverts morbides, qui, inexplicablement, avaient gardé leur teinte bleu cristal, la biche ne semblait pas être une création de Mère Nature. Les deux canidées l’observèrent avec intérêt. Red alla même jusqu’à lui ouvrir un peu les entrailles, qui étaienn néanmoins normales.
-Neige, il faudra en parler à Sage Lynx, proposa la sombre louve, inquiète.
Un rayon perça soudain le voile feuillu des arbres ; un soleil doré se levait dans les feux carmin de l’aurore. L'astre illumina la biche et les deux louves, dans un silence parfait. Soudain, Neige recula en gémissant, terrifiée. Red chercha des yeux ce qui avait pu l’effrayer, le coeur battant. Alors que son regard de feu fouiller les rochers, les buissons couverts de feuilles encore mouillées, elle leva finalement la tête, pousser par un frisson. Une biche en cristal, telle une œuvre du plus minutieux des joailliers, leviter à 3 mètres du sol, entourée d'une aura au couleur du crepuscule. Aucuns échos ne vint de l’animal fantomatique, dont le regard tendre se plongeait dans les yeux appeurés des deux canidés. Dans un cabrement digne des chevaux, la biche partit dans un majestueux galop vers le ciel avant de disparaître.
Les pupilles cristallines du corps de l'ongulé s’éteignirent finalement, dans une teinte griseatre, tandis que le silence fut soudain percé par les oiseaux matinaux. Les regards étonnés des deux louves se croisèrent, puis, brulant de la même idée, elles decidèrent de rapporter leur trophé a la tanière, esperant y trouver des explications. Red attrapa l'animal par la gorge, la trainant, tandis que son amie d'ivoire avait refermé sa puissante machoire sur son abdomen. Reculant, tirant de toute leur force, elles traversèrent le sentier d'aiguilles de pin, avant d'atteindre la plaine où se terrait leur gîte. Les deux canidées, presque essouflées du poids de la bête, continuèrent, haletantes, en direction de leur grotte. Un dernier pas, un dernier effort, elle penetrèrent dans la cavern, decouvrant avec joie qu’Ankh était revenu. Il n’avait attrapé qu’un lièvre, mais pour un loup en solitaire, c’était déjà une belle prise. Le loup au pelage d'automne releva sa noble tête, observant de ses yeux argentés ses deux amies.


Dernière édition par Titania le Jeu 22 Mai 2008 - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Titania
Chercheur de Shinies
Chercheur de Shinies
Titania

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 10/08/2006
Localisation : ... \o/
Nombre de Shinies : 5 par hasard, 3 par reset, 1 event, et beaucoup par échanges.

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyJeu 22 Mai 2008 - 19:32

-Alors, les filles, je vois que vous avez attrapé une belle biche ! lança t'il, gourmand.
-Effectivement, contrairement à toi ! retorqua la louve noire, d’un ton légèrement supérieur.
-Tu vois, les filles peuvent être meilleures que les garçons ! ajouta Neige en tirant lui tirant la langue.
Le loup tourna la tête avec désinvolture, vexé de sa piètre performance.
-Allez, on te taquine ! s'amusa la louve noire. D’ailleurs..., son ton avait changé, et la confusion se lisait dans son regard, cette biche est loin d’être ordinaire, Ankh... . Elle... n'est pas "normale" ...
La blanche louve se rapprocha d'eux, oreilles plaquées, déroutée. De sa voix presque mélodieuse, elle continua la phrase de son amie.
- Lorsque l'aube s'est percée dans le feuillage, un esprit de cristal est apparut, galopant vers l'onde boréale des montagnes...
Ankh les regarda, un léger sourire aux babines, pensant à une mauvaise blague. Néanmoins, le ton, presque sordide, de ses amies semblait relater la vérité. Il s'assit, stupéfait.
-Il doit t'y avoir une explication, lança Neige, nous n'avons pas pu rêver!
La louve au pelage d'hiver les regarda, avant que ses yeux se rivent sur l'étrange ongulé. Ankh passa sa patte blanche sur son menton, comme pour se gratter, persuadé d'une hypothèse plausible.
-Peut-être que quelqu'un d'important l'attendait ? Un cerf, ou un chevreuil ?
Le canidé se leva, puis, s'avança vers la paroi de la grotte.
-Imaginons que cette "chose de cristal" soit en faite, un fantôme.
Il se retourna, face aux deux louves, qui semblaient perplexes.
-Si ce que vous dites est vrai, et qu'il est partit vers l'onde boréale céleste...
Il s'assit de nouveau.
-Il est possible que ces chaînes de couleurs, soient au final, leur paradis.
L'hypothèse de Ankh surpris ses deux amies.
-Mais, pourquoi ne s'est il pas déclaré avant! rétorqua Red, Nous l'avions tué quelques minutes avant qu'il n'apparaisse!
La noire louve le regarda, plongeant ses yeux rouge sang dans les siens, aussi gris que la roche.
-Il est préférable, coupa Neige, qu'on en parle à Sage Lynx.
Les trois loups se regardèrent, inquiet, avant que l'animal au pelage d'ivoire déclare :
-Sage Lynx doit être réveillé ; allons y.
Le soleil, déjà haut, offrait une lumière pure qui semblait arroser les feuilles et l'herbe, leur donnant des couleurs presque irréelles. Courant parmi les arbres, zigzagant entre les rochers, sautant par dessus la rivière, dont l'eau laisser percevoir les quelques truites, le trio arriva finalement, essoufflé, dans une clairière, entourée de bois noir, et ou, seul un rayon de lumière perçait le dense feuillage, illuminant un haut roc. Presque aucun son, si ce n'est les quelques oiseaux qui se perchaient sur les branches nouvelles, ne parcourait l'étendue, ou une dizaine d'animaux étaient allongés, tous les yeux rivés sur le rocher d'or et de brun. Sans un bruit, les loups s'allongèrent à leur tour, au cotés des autres habitants de ces lieux, attendant patiemment son arrivé. Le vent caressa le pelage de chacun, puis, le silence fut, pendant que les corneilles, faucons et autres oiseaux se posèrent parmi les quadrupèdes, qui se levèrent, pour célébrer son arrivé.
Il daigna enfin a se montrer, du haut de son rocher, et, un a un, les animaux baissèrent la tête, se prosternant devant lui, tandis que les oiseaux écartaient les ailes, faisant reluire leurs magnifiques plumage.
-Relevez-vous, frères, lança une voix puissante.
Obéissants, chacun se redressa, découvrant le lynx, dont la sagesse et la bonté était reconnue en ces bois, dont le nom inspirait le respect.
-Si vous êtes en ces lieux, c'est que l'eau de votre vie s'agite de questions, déduisit Elerneim, celui que tout le monde appelle "Sage Lynx".
La vieillesse se lisait sur son visage, mais, dans ses yeux bleu-océan reluisait une flamme éternelle, lui donnant un air malicieux, qui concordait avec son pelage de feuilles d'automnes, dont les taches étaient faites de lumière. Il dévisagea chacun des animaux, puis, d'une de ses pattes noires, il désigna un jeune chevreuil, vêtu de bruns et de blanc, et dont les petites cornes prenaient un dégradé lait a caramel. L'ongulé, surpris de ce choix, s'avança vers le rocher, puis, de ses yeux d'or, il regarda le prince de ses forets.
-La tristesse se lis en tes pupilles, remarqua le lynx, aurais-tu... perdu un proche?
Le chevreuil baissa la tête, de répondre, d'une voix pleine de sanglots:
-Les chasseurs n'ont eu que faire de la pitié de ma jeune sœur.
Des murmures s'élevèrent parmi la foule, de rage, d'étonnement et de condoléances, avant qu'ils ne cessent, sous l'ordre du sage.
-Lors de la Grande Lune, continua le triste animal, ils nous ont traqués avec leurs traitres de chiens, avant que ces derniers ne coincent Rikka, et que, sous mes yeux, et ceux de ma famille, ils l'abattirent avec leurs bâtons de fer et de feu...
Les larmes perlèrent sur les joues châtaigne du jeune mâle, tandis que les protestations et les plaintes envers les assassins ne haussent.
-Il faut se venger, hurla un aigle royal, dont les plumes noires se crispaient de colères.
-Punissons l'Homme pour ses massacres! ajouta un jeune lièvre gris.
La discorde régnait désormais en ces lieux, et la rage semblait être palpable. Néanmoins, et dans un calme déconcertant, Elerneim demanda le silence, qui, malgré la difficulté, se fit au bout de plusieurs secondes.
-L'Homme n'est en aucuns cas un assassin! lança-t-il d'une voix forte.
Malgré les plaintes passées, aucun ne voulut le contredire.
-Vous ne blâmez pas le loup, quand il mange le lapin. Vous ne blâmez pas l'aigle, quand il prend la vie des souris. Alors, pourquoi blâmez l'humain?
Les paroles déconcertantes de Sage Lynx apportèrent confusions dans la foule. L'oiseau roi regarda les musaraignes, tandis que Neige, Ankh et Red dévisageaient les rongeurs aux longues oreilles, sous un autre angle.
-Sois sans craintes, jeune chevreuil, lança le sage d'une voix tendre, ta sœur n'est aucunement un sacrifice...
Tous levèrent la tête vers le félin, qui, assis, fixé le ciel.
-C'est leur sauveur...
Les larmes séchèrent rapidement, avant que l'ongulé, d'une révérence, ne recule, remerciant Elerneim.
Un silence s’installa. Erleneim, avec un calme impressionnant, tourna la tête et fixa de ses grands yeux bleus Neige, Red et Ankh. Comme obligés par une force mystique, ils se levèrent et s’approchèrent silencieusement du grand Lynx.
-Vos âmes semblent troublées... commença le Sage
Les deux louves continuèrent à avancer, tandis que Ankh recula, n'ayant pas vu le problème de ses propres yeux. Red leva alors la tête vers l'animal sacré, tandis que Neige, le salua en baissant la tête.
-Alors que la lune se couchait sur le flanc des montagnes ancestrales, une entité entouré d'une aura de cristal est apparut, avant de galoper vers les ondes boréales célestes, expliqua Red, d'une voix troublée par l'inquiétude et le désarroi.
Un silence de mort plana dans la clairière, tandis que Elerneim continua a les fixés de son regard perçant. Pas un bruit, rien. Le félin ne bougea pas, comme si il cherchait lui aussi une explication. Nerveux, les autres animaux se regardèrent étonnés, tandis que l'ancien sage descendait d'un pas gracieux son rocher. Il arriva a terre, frôlant la douce herbe verte, avant de se mettre face aux deux louves. Une vague étrange parcourut le corps de chaque être présent, comme un mauvais pressentiment.
-Tandis que le soleil se lève sur nos terre, lança t'il d'une voix grave mais sage, il se couche pour une autre... pour un autre monde.
Des murmures filèrent dans la foule, mais, aucun animal de bougea, tant cela les intriguaient.
-Ce monde abrite les Esprits, continua t'il tout en se retournant vers le sommet des cimes blanches, qui, une fois ayant quitter nos corps, partent vers les montagnes, continuant a veiller sur chacun de nous, dans les Lumières Polaires...
Il fit de nouveau face à Neige et Red, les dévisageant.
-Ce que vous avez vus... C'est un Esprit qui s'en aller...
Il se dirigea lentement vers sa tanière, ancrée dans le tronc d'un chêne millénaire.
-On ne les voit que lorsque l'aube arrive, dit-il avant de se retourner complètement, c'est la, que tous rejoignent leurs ancêtres, et leur proches...
Il les laissa, dans la clairière encore imbibée d'eau, tandis que les habitants de ces bois se regardaient, inquiets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyJeu 22 Mai 2008 - 23:18

Attend je te lis ça et j'édite pour dire ce que je pense apres


J'aime bien votre style d'écriture, je ne suis pas fan de roman sur les animaux, mais je dois avouer qu'il est remarquablement bien écrit, j'attendrai la suite avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyVen 23 Mai 2008 - 15:56

ouais bon Tita a hérité de mon talent pour l'écriture *s'étouffe avec sa vantardise*, par contre soeurette, tu sais que j'ai un scanner ? Rolling Eyes Et l'espérance de vie d'un loup dépasse-t-elle 12 ans ?

Ah et petit conseil, arrêtez d'user de trop d'adjectifs :/ ça rend le texte très lourd... Enfin moi je dis ça je dis rien...
Revenir en haut Aller en bas
Ninetales
Aspirant SH
Aspirant SH
Ninetales

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 28/01/2007
Localisation : Dans les bras de Sir Aaron *love*
Nombre de Shinies : Tout un tas ~

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyVen 23 Mai 2008 - 17:39

Je pose une petite précision quand même !

Dans ce texte, les animaux ont un âge très élevé. Je vous dis tout de suite que les âges sont choisis à l'échelle humaine et donc qu'Erleneime st égal à un papy de 60 ans tandis que Neige est pareille à une jeune fille de 14 ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://farewell-midnight.deviantart.com
Shadails
Nouveau Membre
Nouveau Membre
Shadails

Masculin Age : 25
Nombre de messages : 177
Date d'inscription : 26/03/2006
Localisation : Au pays des ramens ! (Qwen, TG.)
Nombre de Shinies : 6

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyVen 23 Mai 2008 - 18:13

Je rejoins dragondegivre sur un point: Trop d'adjectifs.

:
Citation :
Traversant l'épaisse brume qui se déployait dans la fôret, écrasant de leurs puissantes pattes la terre fertile et humide, deux ombres couraient parmi les vents violents de la grande vallée. Puis, tandis que la pluie tombait dans un vacarme assourdissant, elles pénétrèrent dans une large faille qui lézardait la sombre falaise, éclairée par un simple éclair.

Surtout les cornes en dégradé lait-caramel, ça m'a fait presque rire. Le lecteur s'en fiche un peu, c'est une règle basique: ne pas décrire les détails trop inutiles.

=Les descriptions poussées c'est bien, mais là, c'est presque, désolé du terme, chiant à lire, surtout qu' on tombe dans le cliché stylistique à certains moments (=beaucoup %)
Ah, et c'est bien joli de mettre les adjectifs avant les noms, mais à la longue...

'Fin bref, bon vocabulaire dans tout ça, bonne intrigue, bons dialogues... Quelques fautes de conjugaison et d'accent sinon... Wvalà ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Mew le dieu
Shiny's Hunter Officiel
Shiny's Hunter Officiel
Mew le dieu

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 2925
Date d'inscription : 02/02/2007
Localisation : Derrière-toi !
Nombre de Shinies : 24 à moi (1/8192) depuis qu'on m'a volé ma Diamant.

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyDim 25 Mai 2008 - 9:58

Juste comme ça les filles, moi aussi j'ai une fanfic et j'ai demandé à zean si je pouvais la mettre dans les créations et elle a dit qu'on n'avait pas le droit, qu'il fallait le mettre dans le topic de Brûlombre alors je sais pas si elle va vous laisser "^^ Bien que le contraire m'arrangerais car ça voudrais dire que je peux mettre la mienne aussi =)

Edit Zean : Après réflexion, je pense que tu poster poster ta fic ici aussi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyJeu 3 Juil 2008 - 22:26

Shadails a écrit:
Je rejoins dragondegivre sur un point: Trop d'adjectifs.

:
Citation :
Traversant l'épaisse brume qui se déployait dans la fôret, écrasant de leurs puissantes pattes la terre fertile et humide, deux ombres couraient parmi les vents violents de la grande vallée. Puis, tandis que la pluie tombait dans un vacarme assourdissant, elles pénétrèrent dans une large faille qui lézardait la sombre falaise, éclairée par un simple éclair.

Surtout les cornes en dégradé lait-caramel, ça m'a fait presque rire. Le lecteur s'en fiche un peu, c'est une règle basique: ne pas décrire les détails trop inutiles.

=Les descriptions poussées c'est bien, mais là, c'est presque, désolé du terme, chiant à lire, surtout qu' on tombe dans le cliché stylistique à certains moments (=beaucoup %)
Ah, et c'est bien joli de mettre les adjectifs avant les noms, mais à la longue...

Ah ce que je vois tu n'as jamais lut du Jules Verne, ce gars la décrivait exactement tout ce qu'il voyait, peut etre ça alourdit un peu le texte, mais ça nous permet de mieux imaginer la scène...
Revenir en haut Aller en bas
Titania
Chercheur de Shinies
Chercheur de Shinies
Titania

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 10/08/2006
Localisation : ... \o/
Nombre de Shinies : 5 par hasard, 3 par reset, 1 event, et beaucoup par échanges.

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptySam 5 Juil 2008 - 17:52

erf, merci Dupuis ^^
Quant a moi, j'ai terminé le chapitre 2, mais j'aurais une question a poser a Nine'
Veux-tu continuer cette histoire, oui ou non? Car tu voulais faire ce chapitre, je te l'ai donc laissé, mais au bout d'un mois environs, tu n'avait toujours rien fait. J'ai donc dut tout faire, seule. Si tu ne la sens plus cette histoire, laisse tomber, moi, j'ai pleins d'idées, que j'aurais bien voulut partager avec toi. Voila, a toi donc de decider, en attendant, j'éditerais pour poster le chap2 une fois corriger.
Revenir en haut Aller en bas
Ninetales
Aspirant SH
Aspirant SH
Ninetales

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 28/01/2007
Localisation : Dans les bras de Sir Aaron *love*
Nombre de Shinies : Tout un tas ~

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptySam 5 Juil 2008 - 18:19

Oui, bien sûr que je veux la continuer !

Mais en ce moment, en fait, j'ai plein d'autres choses en tête...l'arrivée d'une amie du Sénégal...des problèmes avec des amis...

Alors bien sûr que je veux la continuer ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://farewell-midnight.deviantart.com
Titania
Chercheur de Shinies
Chercheur de Shinies
Titania

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 10/08/2006
Localisation : ... \o/
Nombre de Shinies : 5 par hasard, 3 par reset, 1 event, et beaucoup par échanges.

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptySam 5 Juil 2008 - 18:22

Bon, ça m'arrange aussi =)
Mais, au lieu de demander a la faire, et que, quelques temps après, tu vois que tu ne peux plus, dis le moi, je la ferais, tant pis =)
Je préféres ça a devoir attendre plus longtemps pour e même résultat.
Bref, j'attend tes impressions sur ce chapitre 2, un peu plus long que le 1, et tes corrections. =)
Revenir en haut Aller en bas
Ninetales
Aspirant SH
Aspirant SH
Ninetales

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 28/01/2007
Localisation : Dans les bras de Sir Aaron *love*
Nombre de Shinies : Tout un tas ~

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptySam 5 Juil 2008 - 18:57

Voici le Chapitre 2 !

------------------------------------

Chapitre 2 : Espoir


Le vent voletait parmi l’herbe verte dans une danse magique. Le soleil, haut dans les cieux bleus, faisait régner joie et lumière dans la plaine, tandis que les nuages prenaient des formes grimaçantes, ou gracieuses, modelés par le zéphyr.

Le monde des Esprits, n'est-ce pas?


Le silence matinal avait laissé sa place a une symphonie aussi étrange que magnifique, chanson incompréhensible a l'Homme.

A la lumière du jour, les Esprits partent vers leur paradis...


Les fruits de l'été vibraient sous le vent, tombant parfois, au grand plaisir de messieurs ces insectes. Scarabées, chenilles, fourmis, tous, quels que soient leur formes, leur tailles ou leur couleur, prenaient avec plaisir la vie qu'ils menaient, aussi fatidique soit elle.

...Le Paradis... je croyais qu'il n'existait pas...


Au loin, baignant leurs ailes de soleil, les oiseaux volaient au grès de la brise fraîche, surplombant les hautes terres d’Elerneim.

Non...le Paradis... n'existe pas...


Les chevreuils, cerfs et autres biches bondissaient parmi les arbres de la dense forêt, dans un plaisir incontesté. Les renards filaient à leur passage, tandis que les corbeaux en profitaient pour découvrir des vers se trémoussant dans le terre retournée, avant de se faire rapidement avaler.

J'ai beau chercher... la douleur et la tristesse n'est que le pain de cette terre...


Le maître des cieux, déployant ses ailes brunes, aux striures fauves, poussa un puissant cri. Plongeant sans crainte, il leva sa noble tête, rasant les trèfles de la prairie, puis, en un battement d'aile, il prit son envol parmi les nuages. Les doux rayons de l'astre de feu donnaient une teinte dorée aux plumes de l'aigle martial, qui dansait parmi les courants ascendants avec une grâce et une élégance pareilles à celles des cygnes sur l'eau.

Je crois que notre seule paix, c'est notre mort...



Parmi les fourrés et les pins, une ombre s'avançait vers une dune d'herbe, le pas léger, silencieux.

N'est-ce pas, maman?


L'étrange animal marchait toujours vers cette hauteur, comme attirait, tandis que le vent semblait s'apaiser, et le soleil se cacher derrière de doux cotons grisâtres.
-Tes pensées sont tournées vers les cieux, n'est-ce pas Neige? lança l'ombre d'une voix puissante mais néanmoins calme.
La jeune louve blanche tourna violemment la tête derrière elle, découvrant avec stupeur et soulagement Sage Lynx, un sourire amusé aux babines.
-Rester seule parmi la peine et le désarroi n'est pas une solution...
Le lynx s'installa aux cotés du canidé de nacre, tandis que le zéphyr reprenait sa course. Les poils teintés de brun et de noirs volaient telle une danse avec ceux de blancs et d'or de la jeune louve. Le silence s'installa, les regards n'osaient pas se croiser, et les pensées se fixaient, comme arrêtées dans le temps, s'éparpillant dans le vent, se perdant.
Le noble félidé poussa un soupir, comme désolé.
-Le temps vient, comme il repart. Les tréfonds de l'espace n'est qu'une faille dans laquelle nos vies glissent, commença t'il.
Neige le regarda, ne comprenant pas ses paroles.
-La vie n'est qu'une étape avant la mort...
La jeune femelle se leva, comme outrée de ses paroles.
-La mort n'évoque que le mal, la peine et les souffrances! lança t'elle, furieuse.
Elerneim la regarda du coin de l'oïl, comme inintéressé de ses paroles.
-Elle enlève nos amis, notre famille, nos vies...
Elle baissa la tête, se rappelant douloureusement la perte de sa mère.
-Et jamais... non.... jamais, nous ne les revoyons...
Les larmes perlaient sur les joues de nacre, tandis que le félin se levait, faisant face a la jeune louve.
-La mort ne signifie pas "partir"..., commença t'il d'un ton calme.
Surprise, et d'un coup, Neige leva la tête, essayant de stopper ses larmes.
-Mourir signifie simplement "être oublier"...
La voix sage et sereine du mage résonnait dans la tête du loup, dont les larmes séchaient sur ses poils. Une bourrasque repoussa violemment la fourrure des deux êtres, tandis que le soleil réapparaissait, offrant a ces terres chaleur et lumière.
-Tant que ta mère resteras dans ton cœur, elle vivra; lança Sage Lynx, un sourire réconfortant aux lèvres.
Neige cligna des yeux, faisant couler la dernière perle d'eau.
-Comment... Comment as-tu su pour ma mère, se plaignit-elle.
Le félin tourna la tête vers les montagnes, le pelage vibrant à la mélodie du vent.
-...Elle me l’a dit...
A son tour, la jeune louve leva les yeux sur les blanches cimes, étonnée de cette réponse si étrange.
-Elerneim, commença Neige, tout en tournant son regard vers le lynx; que veux-tu...
Le silence tomba, dans un écho de surprise. Sage Lynx avait disparut. La canidé avait beau scruter les environs, l'étrange animal avait disparu, sans aucun signe et avec une rapidité et discrétion improbable.
Accourant vers sa grotte, la louve vêtue de blanc criait haut et fort le nom de ses amis, paniquée. Rapidement, elle les rejoignit dans un coin sombre de la grotte. Ankh était allongé, les quatre pattes en l'air, la langue tombante, endormi, tandis que Red était affalée sur une haute pierre, ensommeillée.
-Moins fort, lança le loup d'automne; il y en a qui aimeraient bien dormir.
Il se retourna, dos à la nouvelle arrivante, tentant de regagner son rêve.
-Pas le temps de dormir, Ankh! s'écria Neige en lui bondissant dessus; il faut que je vous dise un truc!
Secoué par la folle louve, le pauvre mâle ne put que se soumettre à un difficile réveil.
-Red, debout! Allez!
Un soupir plaintif sortit de la bouche de l'animal noir, qui se contenta d'obéir sans ronchonner, puis qui descendit avec une grâce digne des tigres de son perchoir. Les deux membres de la petite meute s'éveillaient lentement, et avec mal.
-Que voulais-tu nous dire? bailla Ankh.
-Sage Lynx est venu me voir, trépigna Neige; et, d'après ses paroles, il est possible de revoir nos proches disparus!
L'attention était a son comble, tant les faits été étranges et irréels.
-Sur les hautes cimes, continua t'elle; il a dit avoir vus ma...
Son ton c'était calmé, devenu terne, tandis qu'elle abaissait la tête. Ankh et Red s'avancèrent vers elle, essayant d'entendre ses dernières paroles.
-Ma mère, lança la jeune louve blanche. Je...
Elle leva brusquement la tête face a ses compagnon, qui sursautèrent dans la vivacité était contraire a la seconde d'avant.
-J'aimerais la revoir. J'aimerais... l'entendre... s'il vous plait, supplia t'elle.
Les deux loups se regardèrent, surpris d'une telle requête. La louve noire la connaissait depuis plusieurs années, elle l'avait rencontré en pleurs, sous la neige. A vrai dire, elle ne savait pas ce qui avait provoqué ce chagrin, mais a y réfléchir, cela pouvait être cette perte maternelle.
-Neige..., commença Red, d'une voix douce; s’il n'y a que cela pour te faire plaisir, je t'accompagnerais dans cette montagne...
Le triste animal leva la tête vers son amie, puis, lui sauta dessus, heureuse. Des larmes de joie roulaient sur ses poils, mais qu'importe. Bientôt, elle allait pouvoir parler a sa mère. Ankh, quand à lui, regardait cette scène sans broncher, tant l'idée d'aller là-haut ne lui était pas sereine.
-Dans cette montagne, il n'y pas que des esprits, lança t'il. Cette montagne n'appartient pas au domaine d’Elerneim!
Les deux louves le regardèrent intriguaient, avant que Neige ne se pousse, laissant Red se lever.
-Là-haut, il fait froid! La nourriture est rare, les dangers son nombreux, qu'ils soient naturels ou animaux. Je ne veux pas risquer ma vie pour une histoire abracadabrante!
Les regards s'échangèrent, tant les paroles du loup fauve étaient vraies. La neige, les avalanches, les chutes de rochers, le peu de nourriture et d'eau, rien n'allait à la survie des loups, dans les cimes glaciales des monts.
Neige s'approcha de l'entrée de la grotte, fixant les sommets blancs. C'était vrai. Arriver au pied de cette montagne allait être plus dur qu'elle ne pensait. Les kilomètres les séparaient, elle et sa mère, sans compter que cette tour de rocs était l'une, si ce n'est la plus hautes. Grimpait là-haut, cela relevait d'une grande force physique et d'un bon moral. Elle se tourna de nouveau face a ses compagnons, une lueur triste dans ses yeux ambrés.
-Non... laissez tomber...
Elle se fraya un chemin parmi l'obscurité de leur tanière, s'allongeant, la tête dans les pattes.
-Ca ne coute rien d'essayer, Neige!
Cette voix, autoritaire et sauvage, c'était Red. L'expression de ses yeux rouges sang laissait paraitre sa témérité et sa colère.
-Ne voudrais-tu pas la revoir, ta mère?!
Son amie de nacre vêtue la regarda, comme désespérée. Bien sur qu'elle aurait voulut revoir sa mère, mais, les circonstances étaient contre elle.
-Si Elerneim est venu te voir pour te dire ça, c'est qu'il est possible que tu l'a voit!
Neige se leva, plongeant ses yeux dans ceux du noir canidé.
-Tu sais, si tu peux revoir ta mère, fais-le... Tu n'auras pas tout le temps cette chance...
La jeune louve des ténèbres tourna les talons, marchant vers la montagne. Jamais elle n'avait eu un ton aussi sincère, et aussi triste. Neige la regarda s'éloigner, puis, dans un éclair de rapidité, elle la rejoignit, courant en dehors de cette caverne. Seul, Ankh restait la, au milieu du noir. Il soupira, avant de se mettre a son tour en marche.
Neige marchait avec entrain aux cotés de Red, tandis que Ankh, les oreilles aplaties, inquiet, regardait en arrière la falaise où se situait leur grotte. Jamais il n'avait était si peureux a l'idée de partir en aventure. Le paysage, quant à lui, ne changer pas beaucoup. Le sol était recouvert d'herbe et de mousse, parsemé parfois de terre fertile. La forêt de pins continuait a serpentait, tandis que les animaux se faisaient rares. Le territoire d'Elerneim était, certes, vaste, mais il avait une limite, et les animaux ne préféraient pas la franchir. Le territoire d'a coté semblait les effrayer, peut être parce qu'il appartenait a un grand Renard, dont la malignité dépassait celles des autres "gardiens". En faite, « gardiens » était un terme inexact. Ils étaient plutôt les rois de ces lieux. Si Sage Lynx régnait sur celui de la Terre et la Sagesse, celui du Feu et de la Force était dominer par Keith, un Renard aussi rusé que charmant, tandis que ceux qui gouvernait les territoires de l'Eau et de la Témérité, du Vent et du Courage étaient inconnus aux trois loups.
Le temps passa, sous les jeux insouciants de Neige et Red, et la méfiance d’Ankh. Le soleil était, certes, bas, mais il offrait encore beaucoup de lumière et de bien être, alors que les trois canidés gagner la frontière Sud-est, celle qui séparait le royaume du Lynx de celui du Renard. A vrai dire, la limite qui les séparait n'était pas vraiment visible. Il fallait au final regarder le paysage pour en voir la différence. L'herbe était presque invisible, tant la terre rouge imbibée le sol. Les arbres n'étaient plus pins, mais ils possédaient de magnifiques feuilles au couleur passant du vert vipère au orangé comme le crépuscule. La montagne, quant à elle, semblait beaucoup plus proche, mais aussi immensément grande. Au loin, l'on pouvait apercevoir des dunes de sable, que le vent s'amuser a éparpiller . Les habitants de ces lieux, a leur tour, avait changé. L'on pouvait voir quelques biches communes à celles du territoire de la forêt, mais le pelage en était différent. Les variantes étaient en nombres dans le domaine du Lynx, passant du blanc neige aux roux, en passant par la couleur écorce. La, les couleurs semblait beaucoup plus douce et chaudes. Certaines revêtissaient des pelages beige, d'autres d'un roux coucher de soleil, et encore d'autres, d'un noir de geai. Au passage des trois étrangers, elles partirent, comme apeurées. A vrai dire, il fallait être méfiant, car ici, ils étaient en territoire inconnus.
Ne prêtant pas attention aux étranges aigles déplumés qui leur tournoyaient autour, le trio pénétra dans le sable chaud, soulevant a chaque pas un tapis de poussière dorée. L'astre de feu était bas, caché par les hauts sommets rocheux, mais ses rayons semblait doublés d'intensité, faisant régner une chaleur abominable. La fournaise était telle, que Red s'écroula sur une dune de sable, noyée par son manteau noir bouillonnant. Aussitôt, Ankh la rejoignit, cherchant à la réveiller. Neige, quant a elle, était montée sur un bas rocher, a la recherche d'ombre ou d'eau. Une étendue désertique les entourait, ondulant sous la chaleur.
-Neige..., bafouilla Ankh, assoiffé; on doit faire demi-tour!
La jeune louve blanche se tourna vers son ami, la langue pendante.
-Ton pelage blanc ne capte pas la chaleur, mais celui de Red...
La jeune louve au sombre pelage était la, allongé sur le flanc, les yeux fermés, la bouche ouverte, enivrée de chaleur et de confusion. La femelle s'approcha de son ami, puis, fixa le ciel, qui abordait déjà les couleurs feu du crépuscule. Les étranges oiseaux continuaient de voler en cercle, tandis que quelques uns se posèrent, s'approchant des canidés. Neige les regarda s'approchaient impuissante, tandis que, a son tour, Ankh tomba sous la chaleur.

Pourquoi...?


Sans ressources, seule face a ses rapaces, elle ne pouvait les combattre. Ils étaient trop nombreux, et bien armés. Leurs becs saillants brillaient sous les derniers rayons de soleil, tandis que leurs serres grattaient le sol avec nervosité. Il n'y avait plus rien à faire.

Je voulais te rejoindre, maman...


Leurs cris affamés bourdonnaient aux oreilles de Neige, tandis qu’ils n’étaient plus qu'a quelques mètres.

Mais pas comme ça...


Fatiguée, ne supportant plus la chaleur montante du désert, la jeune louve s'écroula parmi ses amis, tandis que les oiseaux se régalaient d'avance d'un si beau repas.

Pas avec mes amis ...


Les yeux ambrés de Neige commençaient à se refermer sur une vision d'enfer. Des yeux jaunes avançaient vers elle, tandis qu'une bouche horrible s'ouvrait et se fermer avec une puissance étrange.

S'il te plait...


Les paupières lourdes, elle essayait de lutter, en vain. Elle ferma les yeux sur une dernière vision. Celle d'un tourbillon de plumes et de sang, ou d'étranges oiseaux se faisaient frappaient par une ombre blanche.

Maman...
Revenir en haut Aller en bas
http://farewell-midnight.deviantart.com
Titania
Chercheur de Shinies
Chercheur de Shinies
Titania

Féminin Age : 25
Nombre de messages : 411
Date d'inscription : 10/08/2006
Localisation : ... \o/
Nombre de Shinies : 5 par hasard, 3 par reset, 1 event, et beaucoup par échanges.

[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyJeu 17 Juil 2008 - 1:36

up!
je sais, ça fait peur ^^"
on aurait dut le couper en deux ce chapitre la XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube EmptyJeu 17 Juil 2008 - 21:46

Je lis pas mais...ca l'air d'être de la daubepas mal!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube   [Fanfic] Les Lamentations de l'Aube Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfic] Les Lamentations de l'Aube
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mur des lamentations by PSI HADES
» [fanfic]La quête du dragon noir.
» Fanfic de Nared ! Soyez indulgent ;)
» [FanFic] Luna
» [Fanfic Pokémon]:A la poursuite du soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ShinysHunters :: Discussions (la vie sans Pokémon) :: Créations-
Sauter vers: